Un type de promotion pour le moins original. L’effet d'animation est obtenu grâce à l'installation dans les tunnels d'une longue suite de photos éclairées lors du passage du métro. En regardant par la vitre les images défilées, ces dernières prennent la forme d’un spot de publicité.

Ce procédé publicitaire  fît son apparition il y a environ 6 ans, dans les métros de Budapest, Atlanta ou encore Kuala Lumpur en Malaisie.
Trois ans plus tard, dans le métro de Boston, c’est avec 400 images fixes sur 310 mètres le long du tunnel que l’on pouvait regarder une publicité pour la croisière Royal Caraîbes, à 24 images par seconde.
Aujourd’hui, de nombreuses grandes villes proposent ce genre de publicité, comme Tokyo, New York, Rio de Janeiro, Londres ou Berlin. Les affiches laissent désormais place à des écrans LED, notamment à Londres, sur la ligne Heathrow Express.

L’audience est d’autant plus captive, que, contrairement aux panneaux d’affichage ou aux spots TV, ces animations se présentent seules. De plus, la plupart des gens n’ayant jamais vu ce concept au par-avant, l’effet de buzz est très important.
Néanmoins, ce procédé pourrait facilement devenir irritant. Après l’effet de surprise et le côté spectacle d’une animation, le fait d’y être confronté à répétition pourrait vite devenir agaçant.

Les marques montrent cependant un intérêt certain pour ce nouveau concept, qui, très vraisemblablement, n’a pas fini de faire parler de soi !

 

Benjamin

 

Photo Crédit : SideTrack

Sources :